Reichenbach / Fils, le 05.03.2011

Nouvel appareil de scellement à chaud destiné à l'industrie pharmaceutique, alimentaire et des plastiques

Scelle en tous points tout ce qui est délicat.

 

Le constructeur de systèmes d'emballage KOPP à Reichenbach/Fils pénètre, avec sa série K600 haut de gamme, dans le marché des appareils de scellement à chaud et met ainsi à disposition des machines assurant le parfait scellement de larges sacs pliés plats ou de sacs grand format. C'est ainsi que les matières en vrac délicates et précieuses, et même hygroscopiques, peuvent être protégées de manière optimale contre les effets néfastes de l'environnement et contre les influences mécaniques.

Les sacs pour le scellement à chaud sont indéchirables et résistent aux perçages ; de ce fait, ils constituent les meilleures solutions d'emballage pour les matières en vrac délicates. Toutefois : de tels sacs ne sont pas faciles à sceller sur les machines habituelles du commerce - ce qui est vrai également du point de vue d'étanchéité. Voici ce qui est à l'origine de ce phénomène : l'épaisseur du matériau et les importantes forces de rappel. Pour y remédier, KOPP présente ses appareils de scellement à chaud de la série K600 assurant une parfaite soudure. KOPP réunit toutes ses forces en faveur de ce scellement sensationnel : Les rails de scellement sont chauffés en permanence à 260 C°, ce qui donne lieu à une soudure ultra stable. D'où le résultat si convainquant : Des soudures d'une longueur de 600 mm et d'une largeur de 15 mm, étanches à l'air, extrêmement stables et rainurées en longueur. La série K600 existe en trois versions : la version K600 FL pour des sachets à fond plat et rond et pour des sacs à fond rond, la version K600 SF pour les sacs à pliage latéral ainsi que la version K600V pour les sachets plats avec aspiration d'air pour réduire le volume. Ces appareils sont idéals pour tous les matériaux pouvant être scellés à chaud, pour les films aluminium cachés ou le papier ainsi que pour des matériaux avec couche thermofusible ; en option, les appareils sont disponibles avec parcours de fixation et de refroidissement ainsi qu'avec dispositif d'injection de gaz.

Texte abrégé - caractères d'impression: 1.360

Pour toutes les exigences.
L'appareil K600 s'adapte en toute facilité aux matériaux les plus divers

Le K600 permet le réglage individuel de la température et de la durée de scellement. L'ajustage se réalise à l'aide d'un indicateur de température numérique qui affiche les valeurs réelles et théoriques ainsi que les limites d'alarme réglables pour la température de scellement. Afin d'éviter tout risque, l'exécution d'un cycle de travail est inhibée tant que la température réelle ne se situe pas au sein des limites indiquées. Une horloge numérique surveille la durée de scellement correcte.

Modulable.
Le K600 s'adapte à ses tâches.

Sur le parcours de fixation et de refroidissement disponible en option, la soudure scellée peut se refroidir sous pression. Cela est idéal lorsqu'il s'agit de sachets repliés, de sacs avec couches thermofusibles ou de sacs avec importante force de rappel. Un dispositif d'aspiration d'air optionnel à système d'éjection permet d'aspirer l'air résiduel du sac ou du sachet. Il en résulte une réduction volumétrique et les sacs ou sachets pourront être posés plus facilement sur les palettes ou dans les systèmes Bag-in-Box. La teneur en oxygène dans le sachet ou le sac pourra être réduite au maximum. De plus, KOPP offre un dispositif d'injection de gaz. Celui-ci permet, après l'opération d'aspiration, le nouveau gazage au moyen d'un gaz inerte, par exemple à l'azote, au bioxyde de carbone.

Pour la vie quotidienne.
Le K600 est facile à utiliser, il est robuste et son entretien, un jeu d'enfant.

Dans la série K600, les constructeurs de chez KOPP ont intégré beaucoup de détails judicieux et pratiques : un commutateur au pied électrique, une protection contre les brûlures en Makrolon transparent, un aiguillage d'introduction améliorant l'alimentation en sacs (pas pour le K600V) ainsi que des rails de scellement dont l'ouverture et la fermeture ont été automatisées. Le K600 repose sur un chariot dont toutes les roues sont dotées d'un frein d?immobilisation. Le K600 dispose d'un boîtier en acier inoxydable et d'un cadre en aluminium avec inserts en Makrolon. Le système électrique se trouve dans la boîte de distribution qui est protégée contre les éclaboussures d'eau (IP 54). Les rails de scellement en acier et le revêtement de surface en PTFE assurent une longue durée de vie.